vendredi 18 septembre 2009

Moh ath belaid

« Moh Ath Belaïd, le crieur public. C'est lui aussi qui était chargé de la surveillance des fontaines du village et de la répartition de l'eau en été...»
Extrait de l'interview avec Himeur Med Arezki
«je me rappelle du temps où on y faisait la chaine pendant une à deux heures en attendant l'arrivée de "moh at belaid" -ad t-irhem rebbi- pour ouvrir les robinets et permettre à tout le monde d'y puiser sa part...»
Extrait de l'interview avec Hessas Abdellah

Je ne garde que quelques vagues Souvenirs de cet Homme: l'homme au chapeau Mexicain. Un vrai villageois qui a oeuvré pour le bien être de son village et de ses concitoyens.
Vous avez des Souvenirs de cet homme?

Rendons-lui un hommage.

Amedyaz-Amsebrid said...

Moh Ath Belaid !
Un symbole de l'homme à tout faire, de la modestie et de la dignité.

Il synthétisait à lui seul le village à son époque.
Disponible, gentil, juste et strict à la fois.

Étant jeune à l'époque, je peux manquer de précision dans mon jugement, mais, une chose est certaine; Cet homme là était d'une bonté divine. Quand il n'est pas demandé, il reste réservé. On ne voit pas MOh Ath Bélaid, sinon rarement, hors des heures de service.

Il a offert sa vie au service de son village, de notre village.
A k-irhem rebbi a va Moh.

1 commentaire:

Amedyaz-Amsebrid a dit...

Moh Ath Belaid !
Un symbole de l'homme à tout faire, de la modestie et de la dignité.

Il synthétisait à lui seul le village à son époque.
Disponible, gentil, juste et strict à la fois.

Étant jeune à l'époque, je peux manquer de précision dans mon jugement, mais, une chose est certaine; Cet homme là était d'une bonté divine. Quand il n'est pas demandé, il rest réservé. On ne voit pas MOh Ath Bélaid, sinon rarement, hors des heures de service.

Il a offert sa vie au service de son village, de notre village.
A k-irhem rebbi a va Moh.